Ma vie de conseillère municipale

18 mai 2015

"Plus belles sans phytos" Magazine Bretagne ensemble n°28

 

 

Page 12 du magazine de la région. Je vous en conseille la lecture.

Un commune sans pesticides, belle, dans laquelle toutes les personnes quelque soit leur niveau de mobilité peuvent se déplacer, c'est possible.

En 2014 la ville de Pontivy a eu le prix Zero phyto.

WP_20150501_001

WP_20150425_004

Posté par celineMichell à 13:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 avril 2015

Dallaaaaaaaaas ton univers impitoyaaaableuuuuuuuuuu

Amis télespectateurs bonjour!

Dans l'épisode d'aujourd'hui : sous-entendus, médisance et désinformation.

OF 8 avril 2015074

 

Pour les personnes qui auraient envie de donner du crédit aux paroles du maire dans cet article: tout va bien. 

Notre groupe est un groupe uni. Qui a du plaisir à se retrouver ensemble régulièrement, partager des moments d'amitié de façon au moins et je dis bien au moins hebdomadaire.

Je remercie vraiment le maire d'avoir tenu ces propos totalement faux. C'est pour moi l'occasion de vous parler un peu de ces conseillers dont monsieur le maire parle sans ne savoir strictement rien.

Quand j'ai rencontré les membres du groupe à l'époque appelé "Saint-Renan Autrement" je ne savais pas trop ce que j'allais y faire. J'étais motivée par mon envie de voir les choses évoluer, insatisfaite que j'étais par la façon de faire de la majorité.

C'était y a au moins déjà 2 ans. Nous avons fait la campagne municipale. Nous avons vécu la défaite. Nous avons repris des forces. Nous avons fait tout ça ensemble.

Vécu des moments de joie intense, de tristesse aussi. Ceux qui me connaissent le savent j'ai versé une quantité de larmes incroyable! Je pleure souvent. Quand je suis très heureuse, quand je suis très triste.

Marc Sénant, Jeanne Janyk, Maryse Garlan et Serge Odeye sont mes amis. Ils sont des gens que j'aime profondément. Par leur humanité, par leur engagement, par leur sincérité. Ils sont des personnes auprès desquelles j'ai toujours été moi-même et avec lesquelles on a toujours mené des discussions ouvertes, on avait parfois des avis contraires mais où nous avancions toujours ensemble dans le respect profond de chacun d'entre-nous.

 

 

 

Vous savez dans ces réunions où l'on déplore mon manque d'implication et de participation, j'ai déjà été coupée sans possibilité de terminer une phrase, j'ai été disputée car mon avis différent ne plaisait pas, traîtée avec mépris car je suis à leurs yeux inexpérimentée et sans doute incompétente? On termine avec un exemple drôle? Lors du dernier conseil d'exploitation de l'office du tourisme municipal, quand le maire demandait s'il y avait des questions, tout le monde se retournait vers moi, y compris lui, comme si j'étais la seule personne susceptible de poser des questions. Pour quelqu'un d'absent et peu impliqué je marque beaucoup les esprits... Ce sont sans doute mes chaussures roses...

 

 

 

 

 

 

 

Posté par celineMichell à 18:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 mars 2015

Bo***rd*** Ch**nel...

... Nous n'avons pas les mêmes valeurs.

 

Il y a ceux pour qui la fin justifie les moyens.

Je n'en fais pas partie.

Pourquoi? Parce qu'à mon sens ce qui fait de moi un individu respectueux des autres c'est une éthique qui m'interdit de faire des choses qui àne sont pas en accord avec l'idée que je me fais du respect de ma personne et par conséquent des autres.

En effet, balancer une réponse dans les boîtes aux lettres à la limite du délais légal qu'implique une campagne électorale est une chose qui pour moi manque de fair play, car elle interdit une réponse. C'est le nom respect de ce qu'est un réel débat d'idées. C'est aussi prendre l'électeur pour un mouton qui suit le dernier mot sans réfléchir. 

Comme dirait  Marshall Rosenberg ces comportements montrent une non satisfaction d'un certain nombre de besoins essentiels comme sont le respect, le dialogue, la reconnaissance... C'est triste. J'ai énormement d'empathie envers les personnes qui ne sont pas en mesure de reconnaître leurs besoins insatisfaits et qui agissent de façon bien souvent néphaste pour eux même et l'ensemble de la société. 

Je n'ai pour cela pas de colère. Je suis une laïque mais permettez moi cette référence un chouilla biblique car aujourd'hui  je comprends très bien le sens de la phrase de Jésus quand il dit qu'il faut tendre l'autre joue. C'est en réalité la véritable réponse non violente. Celle de la personne apaisée qui n'est pas mûe par la colère et qui comprend dans la violence de l'autre toute sa souffrance. Quand on croit sincèrement en l'amour, en la solidarité et dans le respect on ne peut pas faire de coups bas. Et c'est ça qui nous permet d'avancer le coeur serein.

En tout cas en ce qui me concerne voilà ce qui m'anime. J'ai une certaine idée de la justice, de l'équité, de la démocratie. Et jamais je ne dérogerai à ces principes afin de gagner. Gagner par tous les moyens est pour moi un échec.

 

 

 

Posté par celineMichell à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 mars 2015

Une équipe responsable et disponible?

Heureusement que j'étais bien assise en lisant mes petites lettres de la semaine en buvant mon café.

Je ne résiste pas à vous parler d'Alliance Finistère avec les candidats que sont Viviane Godebert et Gilles Mounier. 

 Leur slogan " Une équipe responsable et disponible". 

"responsable": Les autres ne le sont-ils pas? Quand même, petite définition, selon le Robert, responsable est "qui doit accepter et subir les conséquences de ses actes et en répondre." Plus loin, par rapport à responsabilité "qui doit rendre compte de sa politique". C'est vraiment surprenant quand à aucun moment, au sein du conseil municipal j'ai vu Gilles Mounier, répondre à nos questions en explicitant ses actions. D'ailleurs je croyais que lors des commissions, la majorité définirait les grandes lignes de sa politique. Mais ça c'était avant... Quand je croyais qu'en tant que conseillère municipale je prendrais part aux décisions ou au moins que j'en serais informée...

"disponible": Ce n'est pas la moindre des choses? Rappelons qu'il s'agit avant tout d'être des représentants des citoyens au sein d'une entité publique pour veiller à l'intérêt collectif. Quand je vois que Gilles Mounier a déjà du mal a être le maire de tous les renannais. Et oui, être l'élu de tout un canton implique d'accepter l'échange d'idées et le débat, deux choses que notre maire actuel semble avoir en horreur...

J'hésite à vous faire une analyse détaillée de leur tract tellement ce qu'il en ressort c'est une absence de programme et une confirmation de la bonne gestion par la majorité sortante, car à vrai dire ils ne proposent rien de bien clivant et sans aucune vision d'ensemble pour maintenir une réelle cohérence dans notre territoire...

Mais quand même LA phrase qui a failli me faire tomber de ma chaise : "Activer la réalisation du nouveau collège à Saint-Renan" Quand on sait à quel point c'est bien la majorité de Gilles Mounier qui a freiné des 4 fers cette réalisation...(Allôôôô? tu vas avoir un beau collège tout neuf et tu ne veux pas construire une salle de sport à côté?Allôôô?)

 

Parfois je ne sais pas si en rire ou en pleurer... en ce qui me concerne j'ai surtout décidé de voter et de voter de façon responsable, car je sais ce que l'on a de bien, et je vois au sein de ma commune ce que l'on risque d'avoir comme politique au département.

A dimanche 22 mars dans les bureaux de vote!

Posté par celineMichell à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 février 2015

La communication...

...cette belle absente. 

Depuis que je suis élue, pas une seule fois la commission communication n'a été convoquée.

Je constate pourtant qu'en matière de communication il y a du travail à faire encore dans notre jolie ville.

Pourquoi je vous parle aujourd'hui de communication? Ou plutôt pourquoi j'y attache autant d'importance?

comme disait mon prof de philo en Terminale, commençons par définirles termes du sujet...Voyons ce que nous dit le Robert dans sa première définition. La communication c'est "le fait de communiquer d'établir une relation avec (qqun,qqch)."(C'est moi qui souligne.)

Voilà pourquoi je crois que la communication est essentielle dans la vie en générale et donc forcément dans la vie municipale. La communication permet de créer du lien, c'est le moyen que nous avons d'atteindre l'autre et de pouvoir établir un dialogue, un débat si important pour la vie démocratique.

Véronique Traverso dans l'introduction à L'Analyse des conversations (Nathan, 1999) écrit la chose suivante :

"Par rapport au schéma de la communication , la notion d'interaction constitue donc, plutôt qu'un rejet, un élargissement de la perspective. Elle modifie aussi, bien que ce ne pas là son principal souci, la représentation de ce qu'est une "communication réussie" : ce n'est plus celle à l'issue de laquelle s'obtiendrait une équivalence entre l'intention et l'effet, mais celle au cours de laquelle les partenaires parviennent à établir, tout au long des échanges, les accords incessants et multiples sur ce qu'ils font et ce qu'ils sont."(c'est encore moi qui souligne)

Il s'agit d'un ouvrage de linguistique mais pourtant ce qui est écrit là est je trouve essentiel pour comprendre ce qu'est une relation sincère entre deux individus qui reconnaissent l'humanité de l'autre et par conséquent la respectent. A mon sens c'est cela un réel échange. Tout le contraire de ce que j'ai l'impression de vivre la plupart de mon temps en tant que conseillère municipale et en particulier lors des  conseils, où il faut le dire, j'ai souvent le sentiment d'être ignorée dans ce que notre groupe fait, notre groupe est, par le maire.

Quand le maire décide de ne pas nous donner toutes les informations nécessaires à la compréhension d'un dossier par exemple, j'ai l'impression qu'il refuse d'établir une quelconque relation entre lui et nous. Et surtout cela a pour résultat d'empêcher qu'un réel débat puisse avoir lieu. Parfois je me demande ce qu'il ressent pour avancer à ce point masqué, caché, en nous faisant des grandes annonces de dernière minute pour que nous n'ayons pas le temps de lui répondre. Nous craint-il? (Mais non je crois surtout qu'il nous méprise, que nous sommes pour lui une portion négligeable.) A-t-il peur de la parole, du débat?

La communication ça n'est pas un détail c'est le liant nécessaire pour bien vivre ensemble, c'est ce qui  nous permet de tisser des liens durables. Derrière cette notion se cache une façon de voir le monde et de concevoir les rapports humains.

Notre commune peut-elle donc se targuer d'avoir un fonctionnement démocratique alors que ses élus dans leur totalité, n'ont pas accès aux informations nécessaires pour pouvoir se forger une réelle opinion et débattre? Peut-on parler de démocratie là où la liberté d'expression n'est que tolére dans un cadre ultra restreint? Où la parole, les propos divergents, sont toujours traités avec mépris?

Moi j'ai ma réponse. Et vous?

Posté par celineMichell à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

16 janvier 2015

La disparition de l'espace multimedia.

Un jour en allant à la médiathèque je vois un panneau sur la porte d'entrée de l'espace multimédia annonçant que désormais pour l'informatique il faut se diriger au 2e étage de cette première.

Je n'ai pas été vraiment surprise car dès la rentrée j'avais eu vent de rumeurs selon lesquelles l'espace multimédia allait disparaître.

C'est regrettable avant tout parce que c'était un endroit qui fonctionnait bien.c'était un lieu qui répondait vraiment à ce qu'à mon sens une municipalité peut aujourd'hui proposer en matière de nouvelles technologies et internet.

Il s'y passait quoi dans cet endroit exactement? Et bien plein de choses! On pouvait s'y rendre pour faire des jeux en réseau. Avec un professionnel présent qui lui maîtrise l'outil informatique et l'internet. Ce qui est vraiment bien car il pouvait orienter les jeunes et faire un travail de réelle éducation vis à vis de cet outil formidable mais qu'il est essentiel de maîtriser : internet. On pouvait aussi s'y rendre pour apprendre à se servir d'un ordinateur pour faire des recherches sur internet. Et ça, ce n'est pas rien. Car proposer un tel lieu aux habitants de la commune, aujourd'hui ,alors qu'on parle de fracture numérique, alors qu'on sait que non tout le monde ne possède pas un ordinateur chez soi c'était une réelle mission de service public que peut prendre en charge une commune...

Et c'était un endroit qui attirait du monde! Quand je passais devant le mercredi après-midi c'était toujours plein! Donc nous avions un lieu en centre-ville qui attirait du monde! En CENTRE-VILLE! Alors qu'aujourd'hui une véritable crainte existe d'abandon du centre-ville au profit du grand centre commercial.

Bien sûr cette fermeture n'a été abordée à aucun moment dans aucune commission, lors d'aucun conseil municipal. Pourquoi a-t-on fermé l'espace multimédia? sur la base de quel bilan?A-ton fait une étude des besoin des habitants? Quels choix fait-on à Saint-Renan pour quels habitants?

(Article du Télégramme du 17 mars 2014)

Posté par celineMichell à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 janvier 2015

Voeux 2015

En ces débuts d'année un peu particuliers je tenais à souhaiter à toutes les personnes qui passeraient ici par hasard ou pas, un excellente année 2015.

J'ai eu plein de fois envie d'écrire certains articles et puis je ne l'ai pas fait et je ne peux que vous renvoyer au blog très à jour de Serge Odeye et bien sûr notre blog aussi http://www.nouvelelan-saintrenan.fr/. En suivant ces deux liens vous aurez déjà un bel aperçu de tout ce que j'aurais pu dire aussi.

Cette dernière semaine aura été pour beaucoup de français interminable. En tout cas elle le fut pour moi. Lors de l'attaque de Charlie Hebdo sont mortes des personnes qui bien que m'étant inconnues m'étaient proches. Depuis, je suis inquiète de voir grandir la peur de l'autre et la haine. Les rassemblements spontannés qui ont eu lieu, sans faire trop dans l'angélisme, me font penser pourtant qu'autre chose est possible. Nous faisons tous partie de la même communauté : celle des Hommes et j'espère que partout on saura continuer à se battre pour un monde plus juste et solidaire.

Quand je me suis engagée dans la vie municipale de Saint-Renan c'était modestement une façon pour moi de dire que je crois en la vie en société et que celle-ci peut se faire dans la joie partagée d'un projet commun. Aujourd'hui les choses sont beaucoup plus difficiles que je ne le croyais. Douloureuses parfois.

Malgré tout cela, malgré le fait que les temps sont durs pour nous tous, je vous souhaite à chacun d'entre vous et à vos êtres chers de passer une année vivante, avec tout ce qui fait qu'on peut se retourner et se dire que l'on a vécu des choses humainement riches. Enfin, je vous souhaite d'aimer et d'être aimé, l'amour lui ne coûte pas, plus on le partage et plus il se multiplie. Une véritable affaire!

Posté par celineMichell à 21:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 novembre 2014

La liberté d'expression, un combat toujours actuel dans notre petite commune

La liberté d'expression à Saint-Renan est une drôle de chose...

Il existe une gazette municipale qui parait une fois par mois. Dans des gazettes il est prévu que les groupes de la majorité et de la minorité puissent s'y exprimer. Je ne parle sciemment de majorité et de minorité bien que le maire préfère toujours nous traîter "d'opposition". Il y a d'une part ceux qui ont le pouvoir d'imposer grâce à leur majorité leurs choix avec ou sans débat (plutôt sans d'ailleurs) et d'autre part une minorité qui n'a aucun pouvoir, surtout quand elle est exclue de tout débat, de toute information. Le terme d'opposition c'est ce que nous sommes pour la majorité, il s'agit du regard qu'ils posent sur nous. Il leur appartient, mais il n'est pas le mien. Pour eux nous sommes un groupe toujours contre, qui empêche peut-être même la ville d'avancer. Ce n'est pas comme ça que je me vois, et ce n'est sans doute pas comme ça que nos électeurs nous ont vus quand ils ont choisi de nous faire confiance. Bref...

Le Saint-Renan Actualités est donc supposé prévoir un cadre dans lequel nous puissions nous exprimer. Aujourd'hui ce cadre est plutôt flou...

Le réglement intérieur du conseil municipal dit en son article 31, à propos du bulletin d 'information générale:

"Lorsque la commune diffuse, sous quelque forme que ce soit, un bulletin d'information générale sur les réalisations et la gestion du conseil municipal, un espace est reservé à l'expression des conseillers n'appartenant pas à la majorité, dans les mêmes conditions que pour cette dernière"(c'est moi qui souligne)

Quand je lis un article comme ça je comprends que si un mois la municipalité parle des travaux qu'elle a réalisé quelque part, et promeut ainsi sa politique, il doit nous être réservé, aux deux groupes minoritaires le même espace pour nous exprimer sur ce que nous souhaitons. C'est comme ça que je vois les choses.

En pratique la mairie souhaite que nous ayons dans une page de format A4 un quart de page pour chaque groupe de la minorité et l'autre moitié pour la majorité. Cela vient bien sûr s'ajouter aux informations de la municipalité déjà présentes dans le bulletin et dont nous n'avons aucune information jusqu'au jour où le Saint-Renan Actualités est déposé dans nos boîtes aux lettres. Je fais pourtant partie de la commission du dit bulletin. C'est même encore plus cocasse: quand on veut faire paraître un article, l'adjointe nous demande de rogner au maximum notre texte pour qu'il rentre dans la place qu'ils ont bien voulu dans leur grande magnanimité nous laisser. Peu importe si l'autre groupe de la minorité s'exprime ou pas. La majorité se reserve systématiquement sa demie page, sans nous informer du contenu, puisqu'il s'agit d'un ajout après la commission, et donc hors délais de dépôt des demandes de publications pour le commun des mortels/associations/élus de Saint-Renan. C'est donc la gazette du maire...pas des Renanais...

Aujourd'hui nous ne savons tojours pas dans quelles conditions nous pouvons nous exprimer. Que veut dire un quart d'A4? nombre de caractères?

Nous pensons qu'il est nécessaire de fixer les règles de façon claire et précise pour que nous sachions à quoi nous en tenir. Mais cela doit se faire dans le respect de notre minorité, de nos électeurs et de l'ensemble des habitants de la commune qui souhaitent peut-être un véritable débat démocratique...

Comme on est souvent prompt à nous taxer d'incapables je conseille à la majorité la lecture du courrier des maires de septembre 2014 (n°282, p.45) :

 

 

A noter quand même que 1600 caractères c'est plus du double de ce que nous avons dû faire pour pouvoir être publiés en octobre...(L'article que nous avons transmis en octobre comptait 734 caractères!)

Depuis Octobre le maire devait nous contacter à ce sujet. A ce jour, il n'a toujours pas donné signe de vouloir faire avancer les choses de ce côté là. C'est bien dommage.

 

 

Parler de liberté n'a de sens qu'à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu'ils n'ont pas envie d'entendre. Georges Orwell

 

 

Posté par celineMichell à 17:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 octobre 2014

Pourquoi ce blog, maintenant?

Nous sommes en octobre. Elus donc depuis avril. Jusque là il a fallu apprivoiser cette nouvelle fonction de conseiller municipal D'OPPOSITION. Cela a son importance, car cela veut dire se battre pour être informé, poser des questions en sachant qu'elles seront souvent prises pour des agressions, mener un vrai travail d'enquêteur pour savoir à combien de vernissages, pots et rencontres diverses avec la population nous n'avons pas été invités...

Mais aujourd'hui j'ai besoin de ce blog, parce que j'ai compris à quel point nous n'existions pas. Lundi nous avons appris dans le Télégramme (presse locale très objective et neutre, mais ça j'y reviendrai plus tard) que la Mairie allait commencer les travaux de comblement d'une partie du Lac Ty Colo pour aménager un plus grand parking. Il y a aussi un coup de neuf pour le presque seul et unique square de la ville ( l'autre, vraiment bien, côté Vizac c'est BMH qui l'a installé au coeur de ses habitations) et d'autres aménagments.

Pour ceux qui ne connaissent pas Saint-Renan, les lacs qui se trouvent au coeur de la ville, sont l'héritage d'un pas si lointain passé industriel, car il s'agit des anciennes mines d'étain transformées en lac. Il faut dire que cette zone a toujours été marécageuse. Il y a tout autour de ce lac de nombreux parkings. Le parking de l'espace culturel, le parking de la zone commerciale... Il y a de nombreuses possiblités pour les personnes valides de ce rendre au lac en marchant quelques centaines de mètres. Le parking déjà existant peut lui permettre aux personnes à mobilités réduite également de s'y rendre.

Ce parking est-il nécessaire? Existe-t-il un état des lieux des places de parking existantes, une étude des besoins, sont-ils constants?Périodiques?

Quant aux zones humides jouxtant le lac, qu'en est-il des conséquences environnementales?

Et enfin, ce n'est pas une des questions les moins importantes : la population a-t-elle été consultée sur un projet qui a un tel impact sur notre environnement, sur les impôts ( car ces travaux ont un coût)?

Je passe sur le fait que le conseil municipal dans son intégralité n'a pas été tenu au courant de la mise en place plus que précipitée de ces travaux...Car ce matin nous découvrions dans le journal officiel que les travaux allaient démarrer : AUJOURD'HUI

Tant de questions sans réponses. Et face à ça une pétition qui a déjà réuni plus de 300 signatures ( Par ici : Petition contre le comblement partiel du Lac Ty Colo),

 

 

Source: Externe

"Il y a quelque chose de pourri dans l’empire du Danemark" Hamlet, de William Shakespeare

Posté par celineMichell à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]